La Fédération SUD Santé Sociaux s’est impliquée dans le Ségur de la santé. Malheureusement, dès la réunion plénière introductive du 26 mai 2020, la position ministérielle n’était plus en phase avec les engagements présidentiels.
POUR DÉFENDRE L’HÔPITAL PUBLIC, SUD SANTÉ SOCIAUX CLAQUE LA PORTE DU SÉGUR !

la Fédération SUD Santé Sociaux a donc posé un préalable à toute négociation supplémentaire, préalable issu des revendications unitaires portées pendant les mois de mobilisation hospitalière :
• L’obtention immédiate de 300 euros de salaire net par mois pour tou.te.s les hospitalier.e.s
• La mise en stage de tou.te.s les contractuel.le.s présent.e.s dans nos établissements
• Un moratoire sur les fermetures de lits et la réouverture de moyens là où c’est nécessaire.
Comme nous le craignions, à la place de négociations et de l’urgence à répondre aux attentes des hospitalier.e.s, on nous a présenté un concept de réunion “brainstorming” national, en nous mettant face à une page blanche ignorant toutes les mobilisations hospitalières de 2019 et 2020…
Dans ce Ségur, Nicole Notat est animatrice sans moyens ni marge de négociation :
• Pas de propositions
• Aucune enveloppe destinée aux augmentations de salaires
• Disparition de la gratuité du soin
• Rien sur l’objectif d’extraire la Santé des “lois du marché”
Bref, au-delà d’un désaveu du président, une véritable insulte aux hospitalier.e.s et à la population.
Dans ces conditions, le Ségur fait partie intégrante du problème, et pas de la solution. Y rester, ce serait cautionner le stratagème du gouvernement et trahir les hospitalier.e.s en lutte depuis plus d’un an, et ne pas tenir compte de l’urgence de leur situation.


LA SOLUTION, C’EST LA MOBILISATION !


La fédération SUD Santé Sociaux quitte l’impasse du Ségur pour continuer à construire le rapport de force qui permettra de renverser la vapeur, obligeant le gouvernement à se mettre autour de la table, sans intermédiaire et à ouvrir de véritables négociations.
Elle appelle les collectifs professionnels et citoyens, mais aussi les syndicats de lutte à en faire de même.


Donnons-nous rendez-vous le 16 juin 2020.

Notre nombre est notre force !

Voir le Fichier joint

Agenda militant :


Gardons la réanimation d'Arpajon !

le 03/06/2020 à 15h16

Cinq ans après sa fermeture, programmée dans le cadre d’un regroupement des soins, l’unité de réanimation a rouvert avec huit lits… pour six mois. Le temps de faire face l’épidémie.  Il refuse d'avoir un service de réanimation...

lire la suite

Après le confinement, nous allons régler les comptes !

le 06/05/2020 à 11h52

La fédération SUD Santé Sociaux propose un cadre revendicatif de mobilisation qui s’inscrit dans l’urgence de la situation et la préparation d’une mobilisation de masse indispensable qui aurait pour objectif d’unir tous ceux qui veulent rompre avec...

lire la suite Voir le Fichier joint

COVID-19 : STOP à la mise à mort du service public de santé !

le 06/05/2020 à 11h21

On n’a pas fini de compter nos morts qu’ils comptent déjà leurs chiffres ... Et que déjà on entend le gouvernement dire qu’il va falloir que nous fassions des efforts pour rembourser la dette ? Mais quelle dette? Celle qui nous a privé de lits...

lire la suite Voir le Fichier joint

L'institut national de recherche et de sécurité dresse un réquisitoire contre les 12 heures

le 04/06/2014 à 09h33

Épineuse, la question du travail en 12 heures bouleverse les rapports sociaux à l'hôpital, suscitant de nouvelles lignes de fractures et un nouveau rapport au travail. L'INRS dresse un constat édifiant sur les risques pour la santé et la sécurité...

lire la suite

POUR NOUS CONTACTER, NOUS REJOINDRE :

le 01/07/2013 à 17h58

Téléphone secteur Public : 06 87 26 17 49

Téléphone secteur Social : 06 52 03 86 95

MAIL : sudsantesociauxsd91@gmail.com

lire la suite